Yoga Prenatal

Le yoga prénatal aide les femmes enceintes à vivre harmonieusement leur grossesse, à soulager leurs maux et à les préparer à l'accouchement. Les cours commencent généralement à partir du deuxième trimestre et peuvent se poursuivre jusqu'au terme. Ils permettent d'harmoniser le corps et l'esprit de la femme enceinte, créant ainsi toutes les conditions d'un accouchement serein.

Je vous accompagne et je vous écoute pour vous préparer au fil des mois aux changements physiques (gain de poids…) et psychologiques (humeur, émotions, stress) causés par la grossesse et surtout vous mettre en relation avec votre bébé dès la grossesse grâce au souffle approfondi et au bien-être.

  •  Quels types de yoga pratiquer quand on est enceinte ?
     

    La base du Yoga Prénatal est le Hatha yoga. Dans ce type de yoga, chaque posture est adaptée à la femme enceinte.

    Mon expérience de maman ainsi que ma pratique du yoga est renforcée par ma formation GREEN YOGA par Céline MICONNET qui m’a transmit au travers du Yoga thérapie cet art ancestral plus particulièrement adaptée aux femmes enceinte et sécurisée car elle prend en compte toute la physiologie de la grossesse. 

    La libération d’hormones pendant la grossesse peut donner la sensation d’être plus souple qu’à l’ordinaire. Il faut donc faire attention à ne pas forcer, et prendre le temps de faire des mouvements en accord avec sa respiration.


















     

image_6483441.JPG


 

  • Les bienfaits du yoga prénatal : une préparation physique et mentale pour le jour J.
     

    Le yoga prénatal possède de nombreux bienfaits, pendant la grossesse il permet de :

    Lorsqu’on se sent préparée, l’épreuve de l’accouchement peut paraître beaucoup moins stressante. Le yoga prénatal est donc un bon allié puisqu’il permet aussi d’aider la future mère à vivre cette expérience en conscience et de façon autonome.
     

    • Renforcer les jambes afin de mieux porter le reste du corps.

    • Rendre le périnée flexible et renforcer le plancher pelvien, ce qui permet par exemple d’éviter une épisiotomie, et les inconvénients de suite de couches tels que les fuites urinaires. De plus, la maman pourra plus facilement récupérer de la force dans son périnée si elle le travaille durant sa grossesse.

    • Soulager les douleurs du dos que peuvent engendrer la grossesse, comme les douleurs lombaires

    • Soulager la sciatique liée à la grossesse.

    • Relaxer tout le système nerveux de la future mère qui doit faire face à plusieurs sources de fatigue et de stress. In utero, cela aide également le bébé à se relaxer.

    • Renforcer le système immunitaire en stimulant le système endocrinien grâce à certaines positions.

    • Garder l'équilibre malgré le changement du centre de gravité de la future mère.

    • Délivrer des gestes simples afin de permettre à la femme enceinte de s'assoir, se relever, se coucher, porter des objets etc, afin qu’elle se sente plus « actrice » de son corps.

    • Créer le lien avec le bébé in-utero en l’incluant aux exercices grâce a des médiations et à certaines positions (comme placer ses jambes contre un mur par exemple).

    • Renforcer la confiance de la future mère dans ce changement de vie. Cela se fera à l’aide d’exercices lui permettant de mieux s’écouter, de prendre conscience de son corps et de son intuition profonde. Ces exercices viseront à créer une harmonie entre son bébé et elle-même.

    • Transmettre des connaissances sur l’importance de la relaxation dans le processus physiologique naturel d’accouchement, dont le meilleur ami est le souffle profond et le lâcher-prise

image_6483441.JPG

  • Contre-indications à la pratique

    Le yoga prénatal s'adresse à toutes les femmes enceintes. Mais si vous remarquez un de ces symptômes pendant votre séance, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin :

    Que vous soyez sereine ou en proie aux doutes, à l’anxiété et aux petits désagréments de la grossesse, la pratique du yoga est votre allié.

     

    • Saignements vaginaux

    • Hypertension artérielle

    • Un souffle court plus élevé que d’habitude

    • Vertiges ou malaises

    • Contractions utérines

    • Douleur dans la poitrine

    • Fuite de liquide provenant du vagin

    • Fréquence cardiaque élevée (pouls rapide)

    • Difficultés à marcher
       

Cette séance collective de 1h en studio, peut aussi se dérouler à votre domicile.  Je recommande pour cela aux femmes de s’équiper de coussins, couvertures et booster pour les cours de yoga, et surtout pour le bien de leur périnée et de leur dos.

image_6483441.JPG
image_6483441.JPG

Le Yoga Postnatal
L'allié du périnée !

Formée par Green Yoga et Céline Miconnet, je transmets et accompagne les femmes pour reprendre possession de leurs corps et surtout porter une attention particulière sur le périnée dans les cours. L’accent est mis sur la protection de ce muscle, si précieux et tellement malmené pendant la grossesse. On recommande de commencer la rééducation du périnée, auprès d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, environ 8 semaines après l’accouchement. Mais il est possible de commencer le yoga postnatal bien avant, une semaine après la naissance si la jeune maman est suffisamment en forme. « Après une grossesse, la pesanteur est l’ennemi du corps de la femme ! » .
 

Le risque est alors le prolapsus, ce qu’on appelle la descente d’organe. Justement, le yoga va permettre à la femme de prendre conscience des bouleversements subis par son corps mais aussi du lien entre son diaphragme et son périnée, grâce à des exercices adaptés et un travail ciblé, notamment en s’exerçant à le remuscler par l’entremise du muscle transverse et du diaphragme. Je recommande aussi aux femmes de s’équiper de coussins, couvertures et bolster pour les cours de yoga, et surtout pour le bien de leur périnée et de leur dos.

  • Le yoga postnatal pour retrouver un équilibre postural

    « La femme enceinte porte le bébé dans son corps, la jeune maman le porte dans ses bras. Alors que la première se tient souvent cambrée, son ventre fièrement tendu vers l’avant, la seconde sera souvent voûtée. Sous le poids de la fatigue mais aussi de la pression qu’elle s’impose et qu’on lui impose. »
    Le yoga va permettre d’ouvrir la cage thoracique et d’améliorer la posture en maintenant correctement le buste et en respectant un bon alignement. Le corps de la jeune maman sera aussi drainé et étiré en douceur. Je dispense également des conseils sur la manière de bien porter le bébé, sans tirer sur le dos, mais aussi de s’installer correctement pour donner le sein ou le biberon. Enfin, des étirements vont venir renforcer les bras et les jambes.














     

image_6483441.JPG

  • Se retrouver dans un lieu dédié au partage et à l’échange.

    Les collectifs cours durent 1h et sont ouverts à toutes les jeunes mamans, qu’elles aient ou non une première expérience du yoga. Les bébés sont les bienvenus et tout est mis en place pour les accueillir. Près du tapis et des briques de yoga, des sangles pour les étirements, on installe le tout petit.
    Mais ce n’est pas tout : « Le cours est aussi un prétexte pour se retrouver entre jeunes mamans, échanger, se confier. Il n’est pas rare que naissent des amitiés et je vois souvent ces femmes arriver plus tôt avant le cours pour partager un thé ou même déjeuner. Dans nos sociétés si compétitives, où bien souvent la transmission de mère à mère se perd, ce sont des moments précieux. »

    Le besoin est donc physique mais va bien au-delà, il s’agit de rétablir la transmission d’un savoir perdu mais aussi de permettre à la jeune maman de se retrouver.
    Cette séance collective de 1h en studio, peut aussi se dérouler à votre domicile.  

image_6483441.JPG
image_6483441.JPG